Lecteur chéri, mon amour

Publié le par martine

 

 

pdesproges1.jpgUn petit "Pierre Desproges" pour se détendre

Quand un cheval se casse une patte (pardon, une jambe), on lui tire aussitôt une balle dans la tête en essuyant une larme furtive « la pauvre bête n’aurait plus pu rapporter de pognon. »
J’espère que je ne serai pas armé le jour où un propriétaire de chevaux de course se cassera une patte à côté de moi aux sports d’hiver. Je serais capable de tout, pour l’empêcher de souffrir plus longtemps
.

Publié dans Rions un peu

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
V
Desproge un de mes préféré ,il y avais une citation sur les femmes et dieu qui disais a peu prés cela , tout ce que l'on demande a une femme pour se rapprocher de dieu c'est de prendre l'escabeau et de faire les carreaux , Bon week end a bientôt
Répondre
M
avec du talent, on peut tout dire !
P
Un très grand Môssieur que ce Pierre !
lol
Bises
Répondre
G
La chasse c'est un acte naturel pour un prédateur comme l'homme mais quand elle servait pour se nourrir dans les temps anciens......c'est vrai qu'aujourd'hui ce sont surtout des viandards qui tiraillent sur tout ce qui bouge............
Enfin il reste bien quelques vrais chasseurs mais ce n'est pas la majorité du genre........
Répondre
M
salut le vacancier !
Y
Le refrain de la Chasse, chanson de Henri Tachan :

« La Chasse,
C'est le défoul'ment national, c'est la soupape des frustrés,
La Chasse,
C'est la guéguerr'e permise aux hommes en temps de paix ! »
Répondre
M
J'avais oublié Henri Tachan et cette chanson, merci de ce rappel !
T
Il y a plein de gens à qui je réserverais le même sort, je vais me faire assassiner en le disant mais je prends le risques :les chasseurs parisiens qui me font schmir pendant la saison, qui arrivent déguisés avec leurs bottes toutes crotteuses et qui nous prennent pour des cons, nous les provinciaux, qui font leur matamore parce qu'ils ont zigouillé trois malheureux lapins, pas difficle en faisant des battues à 15 autour d'un champs de maïs ! Qui tirent des coups de fusils en veux tu en voilà le dimanche matin à proximité des habitations et j'en passe !
mais si je pouvais je donnerais bien des fusils aux lapins et on verrait qui sortirait vainqueur !
Bref je les hais, ils m'agacent, ils m'hérissent mon poil de lapin !
Tiens c'était mon coup de gueule du jeudi soir !
si ce commentaire dérange tu l'effaces !
Répondre
M
tu rigoles ! non seulement j'efface pas mais j'applaudis, je soulignerais et mettrais en gras si je pouvais.